Ce que vous devez savoir

A quoi puis-je affecter un civiliste ?

  • L’entretien de l’alpage (entretien des surfaces de biodiversité, maintien d’un paysage ouvert, élimination des plantes posant problème) et des pâturages
  • L’entretien des forêts
  • La construction et l’entretien d’éléments de protection de la nature et du paysage (murs de pierres sèches, murgiers, etc.)
  • Dans des cas exceptionnels, la production agricole  

Combien de temps un civiliste reste-t-il ?

  • Un civiliste reste au minimum 26 jours avec vous à l’alpage. Des affectations plus longues (durée de l’estivage) sont possibles. Vous définissez la durée minimale des affectations.
  • En principe, un seul civiliste est affecté à la fois. Des affectations en groupe sont possibles à certaines conditions..

Qu’est-ce qu’un civiliste a à offrir ?

  • Une grande motivation et une réelle volonté de travailler
  • Ses qualifications professionnelles
  • Ses connaissances acquises lors du cours de formation « Entretien des alpages »
  • En cas de besoin, le cours sur le maniement de la tronçonneuse lui permet d’effectuer des travaux simples avec la tronçonneuse

Comment puis-je trouver un civiliste ?

  • Nous publions les places d’affectation dans E-ZIVI ; vous pouvez en outre faire vous-même la promotion de votre place d’affectation.
  • Les civilistes vous adressent directement leur candidature.
  • Vous sélectionnez le civiliste qui vous convient.

Combien coûte un civiliste ?

  • 5 francs d’argent de poche par jour
  • Une contribution de 13 fr. 70 par jour va à la Confédération ; les 26 premiers jours sont à moitié prix (les exploitations d’estivage avec un exploitant privé et un revenu annuel inférieur à 25 000 francs sont exonérées de cette contribution)
  • 60 francs par mois pour les vêtements et les chaussures (max. 240 francs), si vous les mettez pas à disposition

Que dois-je encore fournir ?

  • Logement et nourriture

Un civiliste est-il assuré ?

  • Tout civiliste est couvert par l’assurance militaire durant ses affectations en cas de maladie ou d’accident

A quelles exigences dois-je satisfaire ?

L’exploitation est une exploitation de pâturages communautaires ou d’estivage reconnue selon l’art. 29a de l’ordonnance sur la terminologie agricole (OTerm) et sa taille est de 10 pâquiers normaux au moins. L’exploitant reçoit au moins une des contributions suivantes sous forme de paiements directs :

  • contribution d’estivage (art. 47 de l’ordonnance sur les paiements directs [OPD]),
  • contribution à la biodiversité (art. 55 OPD),
  • contribution à la qualité du paysage (art. 63 et 64 OPD).

Dernière modification 12.12.2017

Début de la page

https://www.zivi.admin.ch/content/zivi/fr/home/einsatzbetriebwerden/landwirtschaft/soemmerungsgebiet/voraussetzungen.html