Affectation

N’hésitez pas à mettre votre civiliste au défi ! S’il ne remplace pas un poste fixe, il vous permet néanmoins d’élargir votre marge de manœuvre au niveau organisationnel et de renforcer la qualité de vos prestations. En collaboration avec votre centre régional, vous avez défini dans le cahier des charges le champ d’activité du civiliste et quantifié les diverses tâches dont il sera chargé. Employez le civiliste pour les tâches prévues dans le cahier des charges, car il ne peut exécuter que celles qui y figurent. Si, à la suite de changements au sein de votre établissement, elles doivent être modifiées, veuillez contacter votre centre régional afin d’adapter en conséquence le cahier des charges.

Traitez le civiliste comme vos autres collaborateurs. Si le travail à temps partiel n’est pas autorisé, le travail au cours du weekend, par équipes ou de nuit est en revanche possible. Toutefois, ces informations doivent figurer dans le cahier des charges. Les heures supplémentaires peuvent être compensées pendant l’affectation sans compensation en temps, mais elles ne sauraient être accumulées en vue de prendre des jours de congé. En cas de doutes, la loi et l’ordonnance sur le service civil s’appliquent.

Règles liées à l’affectation

Au cours de son affectation, le civiliste ne peut consacrer plus de la moitié de son temps de travail à des tâches de soutien administratif ou à des activités manuelles pour lesquelles il est qualifié. Toute exception relève de la décision du centre régional compétent.

Ces règles permettent d’éviter que les affectations compromettent les postes de travail existants, péjorent le niveau des salaires et les conditions de travail ou faussent les conditions de concurrence.

Pendant les heures de travail, il est interdit au civiliste de faire de la propagande politique ou religieuse. Un civiliste n’a pas non plus le droit d’exercer des activités juridiques qui s’opposeraient aux autorités.

En outre, les affectations de service civil doivent être équivalentes aux périodes de service militaire.

Encadrement

Encadrez le civiliste lors de son affectation. Fixez des objectifs qui lui demanderont certes de faire des efforts, mais qui seront néanmoins atteignables. Pour ce faire, soyez disponible et prêtez-lui une oreille attentive en cas de questions. Des entretiens réguliers permettent également de clarifier ou d’éviter tout malentendu.

Dernière modification 21.06.2016

Début de la page

https://www.zivi.admin.ch/content/zivi/fr/home/einsatzbetriebsein/waehrend-des-einsatzes/einsetzen.html