Cas particulier : affectation à l’étranger

Les cahiers des charges pour les affectations à l’étranger s’inscrivent en règle générale dans le domaine de la coopération au développement ou de l’aide humanitaire. Chaque affectation à l’étranger doit faire l’objet d’une autorisation préalable de l’Organe d’exécution du service civil. Il est important, pour cette décision, que vous soyez en mesure d’apporter la preuve que vous avez des qualifications correspondant à l’affectation à accomplir. Veuillez tenir compte de l’aide-mémoire « Affectations à l’étranger ».

Ce que nous exigeons de vous

Les affectations à l’étranger exigent davantage de votre part. Ainsi, pour effectuer le travail prévu, vous devez

  • avoir achevé une formation professionnelle ou
  • avoir accompli au moins deux ans d’études ou
  • disposer de plusieurs années d’expérience professionnelle dans le domaine d’activité.

Ce que vous pouvez attendre de l’établissement d’affectation

  • Vous vous procurez ensemble les documents de voyage nécessaires.
  • Il prend à sa charge les frais de voyage, du visa et du transport des bagages depuis la frontière suisse, même si le voyage d’aller ou de retour a lieu en dehors des dates de l’affectation.
  • Il prend en charge le logement et la nourriture.
  • Il est responsable de votre sécurité.
  • Il s’assure que vous êtes bien pris en charge sur place et que vous respectez les consignes en matière de comportement et de sécurité.
  • Il informe l’organe d’exécution lorsque la situation évolue quant à la sécurité ou lorsque vous avez un accident, tombez malade ou devez être évacué.

Vos obligations

  • D’après les prescriptions du service civil, il faut que vous passiez auprès de l’établissement d’affectation en Suisse une affectation à l’essai ou un test d’aptitude dont la durée peut aller jusqu’à cinq jours.
  • En règle générale, vous devez suivre le cours « Communication et accompagnement » et le cours « Sécurité lors d’affectations à l’étranger » avant une affectation à l’étranger.
  • Vous devez aussi vous soumettre à un examen médical et à certaines mesures de prévention comme des vaccins. Les coûts sont à la charge de l’assurance militaire. Vous recevez ensuite votre convocation.
  • Vous informez la représentation suisse dans le pays d’affectation de votre arrivée et de votre départ.
  • Vous recevez des formulaires qui vous permettent de rendre compte de votre affectation à votre centre régional.:
    • + Le rapport d’arrivée doit être envoyé dans un délai d’une semaine après votre arrivée dans le pays d’affectation.
    • + Un rapport intermédiaire doit être envoyé tous les trois mois.
    • + Au plus tard trois semaines après la fin de l’affectation, vous devez envoyer le rapport final. Vous y joignez un autre rapport contenant des informations détaillées sur le projet auquel vous avez participé.
  • Vous n’avez pas le droit d’exercer une activité visant à influencer le processus de formation des opinions politiques ou à répandre des courants de pensée religieuse ou idéologique.

Ce qu’il vous reste à faire

Soumettez une convention d’affectation à l’étranger, la déclaration en vue d’une affectation à l’étranger et le formulaire « Informations de sécurité », signés par vous-même et par l’établissement d’affectation, ainsi que les documents nécessaires (votre CV sous forme de tableau, vos certificats de qualifications spécifiques à l’affectation) au moins quatre voire six mois avant le début de l’affectation. Ainsi, il reste assez de temps pour apporter les clarifications nécessaires, suivre les cours et faire la demande de visa.

Fin de l’affectation

L’affectation à l’étranger se termine à votre retour en Suisse, si vous rentrez directement après votre dernier jour de travail. Si vous restez plus longtemps à l’étranger, le dernier jour de travail constitue la fin de l’affectation.

Dernière modification 27.03.2017

Début de la page

https://www.zivi.admin.ch/content/zivi/fr/home/zivi-sein/sonderfall-auslandeinsatz.html